skip to Main Content
Accident De Montgolfière Près De Louxor

Le 5 janvier 2018, un touriste sud africain a perdu la vie dans un accident de montgolfière à Louxor en Égypte.

Le ballon était occupé par une vingtaine de touristes lorsque l’accident s’est produit.

Dans ces circonstances, plusieurs autres passagers ont été blessés.

Les causes exactes de l’accident sont inconnues.

Toutefois, les mauvaises conditions météorologiques pourraient être en cause.

En effet, un vent violent pourrait être à l’origine de l’accident.

Des accidents de montgolfière à répétition

Les accidents de montgolfière sont récurrents dans les lieux touristiques.

Nous avions déjà eu l’occasion de faire état d’accidents similaires en Turquie.

Quelle indemnisation pour les victimes ?

Ces accidents sérieux doivent donner lieu à indemnisation des victimes.

Deux situations sont à distinguer.

  • Soit les touristes ont, à leur propre initiative, contracté et participé à l’activité en cause ou en dehors de tout forfait touristique vendu par une agence de voyage française.

Cette notion de forfait touristique est la prestation de voyage qui combine plusieurs prestations, comme le transport et l’hébergement. D’autres prestations, comme des loisirs peuvent également être inclues.

  • Soit celle-ci était comprise dans le forfait touristique qui leur a été vendu par leur agence de voyage.

Dans le premier cas, malheureusement, les possibilité d’indemnisation sont réduites. Elle sont accordées selon le droit national et les standards locaux et en fonction de la solvabilité de l’exploitant. En cas d’échec d’indemnisation amiable, une procédure devant les juridictions égyptiennes pourrait être nécessaire.

Si la prestation a été achetée à un voyagiste français, en dehors de tout forfait, sa responsabilité ne peut être engagée qu’en prouvant qu’il a commis une faute. Cette possibilité est réductrice.

En revanche, si la prestation « tour de montgolfière » faisait partie d’un forfait touristique vendu par une agence de voyage, le législateur français a prévu une législation très favorable. En effet, conformément aux dispositions du Code du tourisme, celui-ci peut directement engager la responsabilité du voyagiste. C’est une responsabilité objective, sans qu’aucune faute n’ait à être prouvée.

Par conséquent, les possibilités d’indemnisation varieront sensiblement d’un touriste à l’autre, selon les conditions d’achat du contrat de participation à l’activité qui a occasionné des préjudices.

Le cabinet BCV Lex accompagne les victimes dans des situations d’accident. L’étude des dossiers n’est pas soumise à honoraire. Toute démarche extra judiciaire ou entreprise devant un tribunal est soumise à l’accord préalable de ses clients.

 

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher