skip to Main Content
Accident Au Décollage D’un Avion Militaire Algérien

Le 11 avril 2018, un accident d’avion s’est produit à proximité de la base aérienne de Boufarik dans la province de Blida, à une trentaine de kilomètres au sud d’Alger.

L’aéronef algérien s’est écrasé sur un terrain agricole inhabité ; l’appareil s’est embrasé à l’impact au sol.

Les images diffusés par les médias sont impressionnantes.

Au moment de l’accident, l’appareil venait de décoller de la base militaire.

Il s’agit d’un avion militaire de type Ilyushin Il-76TD, quadriréacteur civil ou militaire de fabrication soviétique puis russe immatriculé 7T-WIV.

Il aurait été fabriqué durant les années 90.

Le vol avait pour destination la ville de Tindouf, située aux confins du Maroc et de la Mauritanie, au Sahara occidental, puis Béchar, située à proximité de la frontière marocaine, au niveau de Marrakech.

Un bilan humain très lourd

La plupart des passager se trouvaient être des membre des familles de militaires.

Le vol avait pour objet le transport des personnes malades vers un hôpital militaire.

Les premières informations faisaient état d’une centaine de passager.

Cependant, il a rapidement été indique qu’outre 10 membres d’équipage, étaient présents à bord de l’aéronef de construction russe, 247 passagers.

Malheureusement, l’accident a provoqué le décès de l’ensemble des occupants de l’appareil.

Il s’agirait de la pire catastrophe aérienne survenue en Algérie et la quatrième la plus meurtrière dans le monde depuis 20 ans.

Les causes de l’accident restent à déterminer

Des témoins auraient évoqué une perte de vitesse au décollage suivie de l’écrasement de l’appareil en bout de piste vers 7h30, ce 11 avril 2018.

A ce stade, aucune piste n’est avancée pour expliquer l’accident.

Cependant, les chiffres du constructeur évoquent une capacité maximale de 225 passagers, tous modèles confondus.

Il semblerait donc que l’appareil était très chargé lors de l’accident.

Un commission d’enquête a été mise en place par le gouvernement algérien.

Elle devra faire toute la lumière sur les circonstances et en particulier les causes de l’accident.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher