skip to Main Content
Accident D’un Boeing 737 à Cuba : Très Lourd Bilan Humain

Le 18 mai 2018, un avion de la compagnie Cubana de Aviación, loué à la compagnie mexicaine Damojh Aerolíneas opérant en tant que Global Air, a subi un lourd accident.

Le vol CU972 reliait la Havane à Holguin, ville située à 750 km à l’est de la capitale, pour un vol d’1h20.

L’appareil comportait à son bord 113 personnes dont 6 membres d’équipage, tous de nationalité mexicaine.

Parmi les passagers se trouvaient 102 cubains, 2 argentins, une mexicaine et 2 sahraouis.

Le premier bilan faisait état de 110 victimes décédées et de 3 blessées dont le pronostic vital est très réservé.

Au cours des jours suivants, deux des personnes hospitalisées n’ont pas survécu à la gravité de leurs blessures.

Par conséquent, le bilan s’est alourdi à 112 victimes.

Les opérations d’identification sont actuellement en cours ; près de la moitié des victimes auraient déjà été identifiées.

A la suite desdites opérations, des corps ont été rendus aux familles en vue de leurs funérailles.

Les circonstances de l’accident

L’accident est survenu lors de la phase de décollage, non loin de l’aéroport José Martí International Airport au départ duquel il venait de décoller.

Au moment de la catastrophe, l’appareil était au-dessus d’un champ, dans lequel il s’est écrasé, n’occasionnant pas un plus grand nombre de victimes.

L’accident a conduit à la fermeture provisoire de l’aéroport.

Les causes de l’accident

Pour l’heure, elles sont inconnues, toutefois, dès le lendemain de l’accident, une des boites noires avait été retrouvée.

Son exploitation permettra de faire la lumière sur les causes de cet accident au bilan très lourd.

L’appareil était un Boeing 737-201 immatriculé XA-UHZ avait été mis en circulation en 1979.

En conséquence, il avait appartenu à de nombreuses compagnies, dont Global Air.

La compagnie mexicaine a été suspendue par les autorités de l’aviation civile mexicaines, dans l’attente d’investigations sur le respect par elle, des normes de sécurité internationales.

Des témoins auraient vu l’appareil en difficulté à la suite de son premier virage.

Cet accident est le plus meurtrier que Cuba ait connu depuis près de 30 ans.

Boeing fait face en peu de temps à des évènements largement médiatisés impliquant ses appareils.

 

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher