La responsabilité médicale est généralement engagée en cas de faute d’un praticien ou d’un établissement de santé, dans le cas par exemple d’un retard, d’une erreur de diagnostic ou de traitement, d’une prescription erronée, ou encore d’un geste chirurgical contraire aux règles de bonne pratique etc.

En dehors des mécanismes de réparation mis en place par les pouvoirs publics et destinés à couvrir « les risques » médicaux, les responsabilités pour dommages de soins donnent lieu à des actions judiciaires de droit commun.

Le domaine de la responsabilité médicale, visant la mise en cause des professionnels de santé, donne toujours lieu à des procédures d’expertise nécessitant, pour les victimes, une assistance technique et juridique fine et particulièrement attentive dans lequel doit intervenir une coopération sans faille entre l’avocat et le médecin-conseil de la victime.

Cette page est aussi disponible en: Espagnol Anglais

Rechercher