skip to Main Content
Explosion D’une Vitre De Cockpit En Vol Sur Un Airbus A319

Le 14 mai 2018, un appareil A319-133 immatriculé B-6419 de la Compagnie Sishuan Airlines a subi un accident pour le moins singulier : une explosion.

Lors d’un vol reliant Chongqing-Jiangbei à Lhasa au Tibet, soudainement, l’explosion d’une vitre composant le pare-brise du cockpit s’est faite entendre.

L’appareil avait décollé 40 minutes plus tôt et se situait en phase de croisière à plus de 9.000 mètres d’altitude.

A ce moment, l’aéronef circulait à une vitesse de plus de 800 km/h.

Les conséquences de l’explosion

Cette explosion a causé un phénomène de dépressurisation de l’aéronef.

L’aspiration fut telle que le pilote a vu son copilote se faire aspirer vers l’extérieur.

Grâce à sa ceinture de sécurité enclenchée, le copilote a pu remédier à ce phénomène.

En dépit du bruit retentissants, de fortes vibrations de l’appareil et de l’air froid introduits en cabine, le pilote a su reprendre le contrôle de l’aéronef pour le faire  atterrir l’en urgence dans l’aéroport le plus proche, après une descente d’une vingtaine de minutes.

Sa prestation a été largement saluée.

Dans la cabine, les maques à oxygène ont été mis en fonctionnement pour l’ensemble des passagers.

Seuls le copilote et un membre du personnel navigant ont été blessés

Ce bilan est mesuré alors que se trouvaient 128 personnes à bord de l’appareil.

Des équipements techniques auraient été endommagés lors de cet accident.

L’appareil avait été mis en circulation en 2011.

Les causes de cette explosion doivent être déterminées afin que ce type d’incident ne se reproduise pas.

Le suites de l’explosion

A l’instar de nombreux accidents ou incidents impliquant un constructeur français, le pays d’occurrence de l’accident doit informer l’État de conception de l’appareil.

Conformément au Chapitre 4 de l’Annexe 13 à la Convention relative à l’aviation civile internationale, le BEA sera destinataire d’une notification de la part de son homologue chinoise.

Le service d’enquête français participera aux investigations sur les causes de cet incident.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher