h
London Office
Quick Contact

Accident d’avion au large d’Abidjan

Accident d’Antonov en Côte d’Ivoire

Le 14 octobre 2017, un avion Antonov 26 a s’est abîmé dans un crash au large de Port-Bouët, près d’Abidjan.  L’accident s’est produit dans le Golfe de Guinée. Le vol avait pour origine Ouagadougou au Burkina Faso. L’Armée française avait affrété ce vol.

L’appareil s’apprêtait à atterrir à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan mais a finalement chuté dans l’océan.

L’Antonov comptait 10 personnes à son bord lors du crash.

En ce qui concerne le lourd bilan humain : 4 morts de nationalité moldave et 6 blessés dont 4 français et 2 moldaves sont à déplorer. Parmi les victimes françaises se trouvaient 3 militaires et 1 civil.

Du reste, l’état de la carcasse de l’avion  sur les photos de presse, brisée en deux, témoigne de la violence de l’accident.

Les causes de l’accident

De fait, sans exclure toute cause technique, lors de l’accident, il y avait de mauvaises conditions météorologiques.

De fait, à ce stade, elles restent à déterminer.

D’après des sources militaires, l’armée française est présente dans cette région africaine dans le cadre de l’opération « Barkhane » qui vise les groupes terroristes présents au Sahel. Pour ces raisons, des contingents militaires français sont postés à Abidjan, Ouagadougou et N’Djamena. Dans le cadre des missions militaires en Afrique, des aéronefs Antonov, souvent pilotés par des équipages de l’ancienne Union soviétique, transportent des militaires et employés français d’entreprises sous-traitantes s’occupant de la cargaison.

L’appareil est un bimoteur à turbo propulsion Antonov An-26-100 de conception soviétique. Il avait été fabriqué en 1975 sous le numéro de série 32041. Le propriétaire était la compagnie aérienne moldave Valan ICC. L’aéronef était exploité par la compagnie sous l’immatriculation ER-AVB.

BCV Lex accompagne les victimes d’accidents aériens où qu’elles soient et quels que soient leurs statuts, en vue de la meilleure et de la plus juste indemnisation par les responsables et leurs assureurs, au regard des conséquences pour elles et leurs familles.

Poste un commentaire